C’est la fête du vélo en mai !

Et c’est aussi la première édition de « mai à vélo » (https://www.maiavelo.fr/) organisé par une douzaine d’organisations en France.

Ce pourrait être l’occasion de lancer une série de d’actions sur BBA avec l’aide des associations Boucaines, des écoles, du collège etc. Déjà quelques idées du genre parade, carnaval, bal guinguette vélo, rassemblement et défilé de vieux vélos (couplé avec les Jardins d’Albertas par exemple), chasse aux trésors à travers la ville, balades en triporteur  pour les anciens,  etc etc.

C’est vrai que ce satané COVID et sa bande de variants ne vont pas aider mais rien n’empêche de commencer à y réfléchir… Toutes les idées sont les bienvenues, ainsi que toutes les compétences pour organiser ce genre d’évènements ! Si des citoyens de Bouc Bel Air se sentent prêts à s’impliquer, n’hésitez pas à me contacter. Merci d’avance.
Nicolas pour l’ADAVA BBA

Contact :

Logo de Bouc-SolAir et article dans la Provence

Si la fin de l’année 2020 a vu naître l’association Bouc-SolAir donc l’objet et l’accompagnement des boucains et de la commune (voir article) dans la transition énergétique, le début de l’année 2021 voit arriver son logo « solaire » :

Logo de Bouc-SolAir

et sa mise en visibilité dans la presse locale comme vous pouvez le lire dans cet article de C. D. paru dans l’édition Pays d’Aix de La Provence le 11 février 2021 :

article1sur2

article2sur2

VŒUX 2021

L’équipe de Bouc En Transition vous souhaite une belle année 2021.

Qu’elle apporte à tous santé, bien-être, réconfort, inspiration et succès dans vos projets.

À très bientôt lors d’un prochain café transition.

(Initialement prévu le jeudi 28 janvier 2021, reporté suite aux conditions sanitaires)

Installons les ferments de notre autonomie

« Les êtres humains s’installeront dans des « Oasis » où ils produiront ensemble l’essentiel de leur nourriture, de leur énergie, (…), où ils installeront les ferments de leur autonomie, pour ne plus dépendre des multinationales. »

– Pierre Rabhi –

Pierre Rabhi, de son nom d’origine Rabah Rabhi, né le 29 mai 1938 à Kenadsa, en Algérie, est un essayiste, romancier, agriculteur, conférencier et écologiste français, fondateur du mouvement Colibris et « figure représentative du mouvement politique et scientifique de l’ agroécologie en France. (source : wikipedia)

Compte rendu de réunion du groupe Lieux de partage du 12 novembre

Date : le 12 novembre 2019

Présents : Jean-Pierre, Stéphanie, Muriel, Virginie, Francis, Pierre-Alain, Chabah, Candice, Yolande, Laetitia

Thèmes abordés :
– Les motivations et envies de chacun
– Les terrains à Bouc Bel Air
– Le terrain d’Anne
– Lieux de partage /  Jardins partagés

Concrètement :
Nous décidons de dissocier les thèmes Lieux de partage et Jardins partagés pour mieux développer les deux projets distincts.

Candice et Francis chapeauteront le groupe Lieux de partage qui pourra être accès sur l’organisation d’animations diverses (jeux, bus, bar ou restaurant associatif, organisation de repas collectifs, soirées thématiques, ateliers pour les enfants et les jeunes, ateliers de transmission des compétences…), la recherche d’espaces communaux à faire revivre

Yolande et Laetitia chapeauteront le groupe Jardins partagés qui sera accès sur le développement de jardins partagés sur le modèle de la permaculture, de plantations diverses autour des lieux de vie de la commune, la recherche de terrains communaux à aménagement en jardins.

Date de la prochaine réunion :
Le mardi 26 novembre

LIENS ET INFOS UTILES :
CABRIES : A + dans le bus
Un bus pour rassembler, dynamiser et booster l’économie locale de Cabriès
https://www.facebook.com/Association-A-dans-le-bus-301518573875326/

FUVEAU : Oasis La nourrice
https://www.facebook.com/search/top/q=oasis%20la%20nourrice%20fuveau&epa=SEARCH_BOX

AIX EN PROVENCE : Formations gratuites pour projets Jardins
http://www.cpie-paysdaix.com/
Contact : Fred DRAPS  . 04 42 28 25 08 / f.draps@cpie-paysdaix.com

BOUC BEL AIR : Association Tous Jardiniers
https://www.tousjardiniers.fr

Compte rendu de réunion du groupe thématique Transport doux du 17 octobre

Date : Le 17 octobre 2019
Présents : Dorothée, Denise, Mathieu, Mehdi, Bernard et Pierre-Alain

Les échanges se sont focalisés sur la problématique de l’usage du vélo à Bouc-Bel-Air. Et principalement pour les déplacements quotidiens (« vélo-école », « vélo-collège », « vélotaf »).

Constats :

  • des parents refusent que leurs enfants aillent au collège à vélo à cause du risque élevé d’accidents ;
  • en particulier pour les habitants du centre de Bouc, les accès sont tous dépourvus de zone (bande ou piste) cyclable ;
  • il y a un manque de parking à vélo qui des-incite les gens à circuler à vélo. Comme par exemple au niveau :
    • du parking de covoiturage de la Mounine qui est saturé en voitures = argument pour mettre plus de box à vélo sécurisés
    • de la piscine où les fixations pour les vélos sont posées sur une place de parking, et coincées entre une végétation débordante et les voitures qui se garent (souvent) ou la présence des poubelles de tri sur l’emplacement à cause de l’absence de signalétiques claires ;
    • aux niveaux du complexe des Terres Blanches (besoin de parking sécurisés pour les cyclistes venant faire du sport ou assister à des spectacles en soirée)
    • au niveau des écoles (fondamental pour des enfants qui ont la motivation de venir à vélo à l’école et quid de ce qui est prévu pour le futur collège)

Idées en vrac :

  • Faire un bilan des lieux de parking existants et de ceux qui seraient nécessaires ;
  • Faire un bilan des problèmes de voies et de parking pour les vélo : il existe une application développée par le collectif RAMDAM (Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence) https://ramdam.internet13.info/
  • Inciter les gens à prendre leur vélo en :
    • faisant des propositions d’aménagement de voies cyclables pour améliorer les désertes des écoles, du centre du village, des commerces, des complexes sportifs… (chemin vers le stade du Moussou, passage entre Rue René Cassin et Clos de Feuillants, descente sous la Mairie, passage vers le cimetière entre le rue Victor Gelu et l’avenue Racine, chemin des Terres Blanches jusqu’au Montana…)
    • organisant une journée, un défilé/convoi à vélos pour faire découvrir les voies cyclables ;
    • améliorant la sécurité sur les voies cyclables : créer des vrais marquages horizontaux et verticaux ;
    • veillant à ce que le nettoyage des pistes cyclables soit plus fréquent ;

Liens utiles :

Rencontre avec Anne pour le projet de jardin partagé à Bouc Bel Air

Rencontre avec Anne pour le projet de jardin partagé à Bouc Bel Air

.

C’est avec un immense plaisir que nous avons rencontré Anne ce week-end en vue de notre projet de création d’un jardin partagé.

Depuis longtemps intéressée par l’idée d’un jardin partagé, Anne profite de l’existence du Café Transition de Bouc Bel Air pour proposer un terrain. Le projet de création d’un jardin partagé pour créer un lieu de rencontre, renouer avec le jardinage et peut-être même y expérimenter la permaculture peut donc démarrer.

Le terrain situé près de la Mounine est bien orienté et possède même quelques arbres fruitiers, un pieds de vigne et d’une petite serre en verre pour les semis.  Et cerise sur le gâteau, on y entend les oiseaux et c’est un véritable havre de paix !

Nous aimerions aujourd’hui rencontrer des personnes qualifiées dans le domaine de l’agriculture, de la permaculture et la création de jardins partagés pour la phase de préparation de la terre et l’aménagement de ce nouveau jardin.

N’hésitez pas à rejoindre le groupe Vivre ensemble et le Café Transition si ce n’est pas déjà fait.

A très bientôt !

Une association pour Bouc en Transition

Depuis janvier 2021, Bouc en Transition s’est doté d’une structure associative afin de créer une interface avec la municipalité de Bouc Bel Air. Cela n’interfère en rien l’autogestion collective initiée lors du premier café transition de septembre 2019 qui reste le fil rouge de notre fonctionnement. Ce statut permettra à Bouc en Transition d’une part, d’avoir plus de visibilité tant sur les panneaux d’affichage que lors d’événements tel que la journée des associations et d’autre part de profiter de services municipaux (prêt de salles,…)

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations : utiliser le formulaire de contact

Création d’une association pour le développement des mobilités douces à Bouc-Bel-Air

Comme vous le savez peut être l’association aixoise ADAVA (Association pour le Développement des Alternatives à la Voiture en pays d’Aix) est désormais enregistrée à la mairie de BBA en tant qu’association d’usagers dédiée au développement des mobilités douces sur la commune. La reconnaissance officielle de l’association permet désormais d’établir un canal de discussion et de concertation entre les usagers, les élus et toutes les personnes en charge du sujet au sein de la municipalité. Des premiers échanges ont eu lieu, les choses se mettent en place.

Des demandes émanant des quartiers, des pétitions concernant des aménagements ou autres doléances pourront être recueillies et appuyées par l’association. Il est donc important que le plus grand nombre de boucains soit informé de son existence. Je vous invite donc à faire marcher le bouche à oreilles et à parler de l’association autour de vous, à vos proches, vos voisins, aux associations de quartier…

Les beaux jours arrivent bientôt pour nous permettre de reprendre nos vélos et respirer le grand air  après un hiver froid et … confiné !
L’ADAVA vous invite à répondre à cette enquête, https://forms.gle/shDLFLxWNwNhwhYL9, pour avoir une idée plus précise des blocages à l’utilisation quotidienne du vélo à Bouc. L’idée est aussi de mieux connaitre les attentes des boucains et de définir les priorités pour de futurs aménagements. Les enfants et les ados peuvent également participer également.

Par avance merci pour vos contributions
Nicolas Coustenoble, référent de l’ADAVA pour Bouc Bel Air

Pour contacter l’association et pour avoir plus d’infos sur son histoire
et ses objectifs:
à Bouc Bel Air
facebook @adavabba
twitter @adavaboucbelair
par mail : contact-boucbelair@adava.fr
à Aix
site web de l’ADAVA : http://adava.fr/wp/
facebook : https://www.facebook.com/adava.pays.aix

Bouc-SolAir est née

Bouc-SolAir est née

Le 24 novembre a été publiée au journal officiel la Déclaration à la sous-préfecture d’Aix-en-Provence de création de l’association Bouc-SolAir issue du groupe « énergie de Bouc-en-Transition.

Objet : dynamiser la transition énergétique citoyenne de Bouc-Bel-Air et de ses environs par le biais d’un ensemble de modifications structurelles des réseaux électriques; passer de l’utilisation de ressources énergétiques non renouvelables à des ressources renouvelables dans la production et la consommation d’énergie, tout en veillant à une réduction du gaspillage d’énergie; produire de l’électricité pour les citoyens au voisinage des lieux de production mais également pour les différents secteurs économiques comme le secteur tertiaire; permettre aux citoyens de s’approprier la gestion de leurs consommations, dans une perspective de maîtrise de l’autoconsommation, et avec l’aide et la mise en œuvre de technologies de gestion d’énergie, tout ceci dans l’esprit de l’intérêt général; accomplir toutes opérations se rattachant à la réalisation des objets de l’association.

Pour plus d’informations : utiliser le formulaire de contact

Actions du groupe « économie-locale »

Échanger entre citoyens de Bouc-Bel-Air autour de l’économie locale : économie sociale et solidaire, monnaie locale…
Actuellement l’action groupe du groupe se divise en 3 axes :

1 – développer l’utilisation de la monnaie locale « la Roue »

2 – promouvoir les commerces de proximité

3 – entamer une réflexion plus large sur l’économie, le fonctionnement économique, s’appuyer sur un projet de création de coopérative par exemple. 

Et nous accueillons avec plaisir les nouvelles idées ou pistes de réflexion!

Les cantines de Bouc-Bel-Air respectent bien la loi du 1er novembre 2019 : servir au moins un menu végétarien par semaine

En 2018, Greenpeace menait une enquête auprès des cantines scolaires et constatait que 69% des enfants étaient obligés de manger de la viande tous les jours. Une aberration, tant l’impact environnemental et sanitaire de la surconsommation de viande est grand. Avec plus d’un milliard de menus servis chaque année à 12 millions d’élèves, l’enjeu est crucial.

Grâce à une loi entrée en vigueur le 1er novembre 2019, les cantines scolaires doivent servir chaque semaine au moins un menu végétarien. Pour mesurer les effets de cette loi, Greenpeace a lancé une nouvelle enquête en réunissant près de 8000 contributions qui a permis de faire un nouvel état des lieux des menus servis dans les cantines scolaires françaises montrant que, en France, 74% des écoliers et des écolières ont en effet l’occasion de manger végétarien chaque semaine.

C’est bien aussi le cas pour 100% des jeunes boucains qui bénéficient d’une repas végétarien mais aussi de nombreux produits Bio et locaux (voir les menus sur le site de la Ville).

Cette bonne nouvelle pour la santé des enfants profite également à l’agriculture locale.

Voir les résultats de l’enquête sur le site de Greenpeace

(source : Menus végétariens dans la cantine quels impacts pour la planète ?)