Les cantines de Bouc-Bel-Air respectent bien la loi du 1er novembre 2019 : servir au moins un menu végétarien par semaine

En 2018, Greenpeace menait une enquête auprès des cantines scolaires et constatait que 69% des enfants étaient obligés de manger de la viande tous les jours. Une aberration, tant l’impact environnemental et sanitaire de la surconsommation de viande est grand. Avec plus d’un milliard de menus servis chaque année à 12 millions d’élèves, l’enjeu est crucial.

Grâce à une loi entrée en vigueur le 1er novembre 2019, les cantines scolaires doivent servir chaque semaine au moins un menu végétarien. Pour mesurer les effets de cette loi, Greenpeace a lancé une nouvelle enquête en réunissant près de 8000 contributions qui a permis de faire un nouvel état des lieux des menus servis dans les cantines scolaires françaises montrant que, en France, 74% des écoliers et des écolières ont en effet l’occasion de manger végétarien chaque semaine.

C’est bien aussi le cas pour 100% des jeunes boucains qui bénéficient d’une repas végétarien mais aussi de nombreux produits Bio et locaux (voir les menus sur le site de la Ville).

Cette bonne nouvelle pour la santé des enfants profite également à l’agriculture locale.

Voir les résultats de l’enquête sur le site de Greenpeace

(source : Menus végétariens dans la cantine quels impacts pour la planète ?)

CR réunion jardin partagé du 30/11/2019

Le 30 nous nous sommes donc réunis chez Anne la propriétaire du jardin afin de finaliser le projet et l’occasion pour les nouveaux venus de découvrir les lieux.
– Etaient présents : Jérôme, Sara, Pierre Antoine, Isabelle, Dorothée, Anne, Stephanie, Yolande.
– Une nouvelle association a été créée « Coccinelle ». Son but étant  « la création et l’exploitation de jardins partagés ». Les statuts vont être déposés ces jours ci.
– Si un membre veut bien en être président(e). En attendant j’assurerai cette fonction mais toute aide sera la bienvenue en fonction des obligations.
Sara en est la trésorière, Anne la vice présidente.
– Stéphanie a rédigé une convention entre Anne et l ‘association Coccinelle, afin de spécifier les conditions d’utilisation.
– Des horaires d’occupation en fonction des saisons seront fixés ceci afin de garantir un maximum de vie privée à Anne, qui étant en situation de handicap reçoit du personnel médical pour ses soins.
– En cas de rupture de contrat entre Anne et les adhérents, on s’est engagé à laisser le lieu en l’état de jardin.
– Les futurs membres de l’association devront participer à la vie commune du jardin et respecter leurs engagements ‘(une charte est prévue) à ce sujet.
– Le jardin sera collectif et les décisions prises en commun.
– Une adhésion à l’association, dont le montant sera fixé ultérieurement, sera demandée à chaque membre. Il est nécessaire, au début, notamment d’engager certains frais (graines, terre pour aménager le terrain… )
– Ont été évoqué les premiers pas dans la mise en route.  Les arbres morts vont être coupés mardi 3 décembre par des professionnels et nous allons demander des conseils de démarrage  à Gilles notre permaculteur.
– Le composteur va être remis en route . La serre va être réparée (les vitres cassées ont été commandées) par Laetitia.
– Ce jardin est une première expérience afin de se former à ce genre de projet et nous permettra dans le futur de nous engager dans des projets de plus large envergure.
– La prochaine réunion est fixée chez Anne le samedi 11 janvier 2020.

Très cordialement Yolande

Rencontre avec Anne pour le projet de jardin partagé à Bouc Bel Air

jardin partage permaculture bouc bel air transition 13

.

C’est avec un immense plaisir que nous avons rencontré Anne ce week-end en vue de notre projet de création d’un jardin partagé.

Depuis longtemps intéressée par l’idée d’un jardin partagé, Anne profite de l’existence du Café Transition de Bouc Bel Air pour proposer un terrain. Le projet de création d’un jardin partagé pour créer un lieu de rencontre, renouer avec le jardinage et peut-être même y expérimenter la permaculture peut donc démarrer.

Le terrain situé près de la Mounine est bien orienté et possède même quelques arbres fruitiers, un pieds de vigne et d’une petite serre en verre pour les semis.  Et cerise sur le gâteau, on y entend les oiseaux et c’est un véritable havre de paix !

Nous aimerions aujourd’hui rencontrer des personnes qualifiées dans le domaine de l’agriculture, de la permaculture et la création de jardins partagés pour la phase de préparation de la terre et l’aménagement de ce nouveau jardin.

N’hésitez pas à rejoindre le groupe Vivre ensemble et le Café Transition si ce n’est pas déjà fait.

A très bientôt !